photographie thérapeutique et photo-thérapie à Montréal et Lille
JJJ11_favicon1-100px

Ma mission est d’aider les femmes à se voir autrement, à s’accepter. J’utilise pour cela la photographie boudoir depuis plus de 10 ans, et des outils de photo-thérapie depuis quelques mois. En me formant à la photographie thérapeutique et à la photo-thérapie, je voulais pouvoir aller plus loin, accompagner encore plus les femmes qui me contactent pour les aider à dépasser leurs complexes.

Ce que je propose est en quelque sorte un « empowerment » ou « empouvoirement » : depuis de nombreuses années j’accompagne les femmes à porter sur elles un regard bienveillant, à reprendre le pouvoir sur leur image. Et je suis toujours très touchée de la confiance qu’elles m’accordent en se mettant à nu (et parfois littéralement).

Sommaire de la page :

Une séance de photographie thérapeutique

Il y a un peu plus de 11 ans, je réalisais ma première séance photo boudoir, pour une jeune femme qui souhaitait offrir de belles photos d’elle à son amoureux. Depuis, je n’ai cessé de photographier des femmes qui souhaitaient de belles photos d’elles, bien souvent pour avoir une meilleure estime d’elles-mêmes, pour se réapproprier leur image, et parfois aussi pour offrir une surprise un peu folle à leur partenaire (on va dire que c’est la cerise sur le sundae !! ).

Déjà en 2014, je remettais les tirages à mes clientes dans une boîte qui comportait le message « soyez fière de celle que vous êtes »… Un message positif, tout comme les photos qui vous permettent d’aller à la rencontre de vous-même…
En fait je faisais déjà de la photographie thérapeutique et je ne le savais pas. Ou alors c’était caché au fond de moi, et j’ai mis du temps à m’en rendre compte, à l’accepter.

À plusieurs reprises, des femmes m’ont contactée pour se trouver belles et pour reprendre confiance en elles après avoir vécu un traumatisme. J’ai décidé en 2020 de me former à la photographie thérapeutique avec l’équipe du Centre ESTIM. Pour aller plus loin encore, j’ai suivi en 2021 la formation de Elodie Sueur-Monsenert sur la photo-thérapie. Je voulais vraiment pouvoir accompagner les femmes qui me contactaient et leur offrir une bulle de bienveillance, pour qu’elles se sentent libres de pouvoir me dire les raisons profondes de leur besoin de faire une séance photo. Et aussi pour pouvoir les accompagner, les écouter, avoir les bonnes clés pour les aider, les conseiller, les aider à avancer…

 

> Qu’est-ce que la photo thérapeutique ?

La photographie a des vertus thérapeutiques, c’est indéniable. Beaucoup de femmes qui sont passées devant mon objectif pour une séance photo boudoir ou portrait cocooning ou encore de nu caché ont eu un vrai coup de boost après avoir découvert leurs photos.
Il arrive que, pour certaines photos, la cliente ait besoin de les voir plusieurs fois (ce n’est pas toujours facile de se retrouver face à soi-même, mais on apprend à s’accepter au fur et à mesure de la découverte des images), mais les retours ont toujours été très positifs.
Aussi, c’est quasiment systématique que mes clientes soient déjà très heureuses après la séance, sans même avoir vu les photos. Le moment en lui-même a déjà donné l’effet recherché, les photos ne sont qu’un bénéfice supplémentaire.
En somme, faire une séance photo est déjà thérapeutique en soi. D’autant plus une séance photo où vous allez voir votre corps, laisser des bouts de peau apparaître…

> Comment se déroule une séance photo thérapeutique ? 

Je propose différents forfaits pour la photographie thérapeutique.
Une séance photo seule (boudoir, portrait, nu caché) est un premier pas vers la photo thérapeutique. C’est une base sûre, à laquelle vous pouvez ajouter les options que vous voulez. Il ne s’agit cependant pas d’un travail thérapeutique complet. C’est plutôt une introduction pour les personnes qui souhaitent découvrir la photographie thérapeutique. La découverte des images se fait sous environ 2 semaines.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous permettre d’aller encore plus loin, je propose également une journée thérapeutique (journée ESTIM), pour prendre soin de vous pendant une journée complète (avouez, vous êtes comme moi et vous pensez d’abord aux autres avant de penser à vous ? ). Une journée de détente, une pause dans votre quotidien, pour penser à vous et seulement à vous, pour recharger vos batteries…
Durant la journée ESTIM, vous aurez votre séance photo durant la matinée, ensuite vous pourrez partir en pause repas (profitez-en pour manger avec une amie). L’après-midi vous profiterez d’une pause détente auprès d’une massothérapeute ou dans un spa. Pendant ce temps, je pourrai trier et réaliser le post-traitement de votre séance photo thérapeutique. Et puis en fin de journée vous pourrez découvrir vos images avec moi ou avec ma collaboratrice afin de sélectionner vos préférées.

Enfin, découvrez également une troisième formule, qui comprend 2 séances photo ainsi que 4 à 5 séances de photo-thérapie. Vous retrouverez ces forfaits sur la page des tarifs.

Chaque séance photo est précédée d’un rendez-vous de préparation afin de faire connaissance toutes les deux. Après cette première rencontre, je mettrai à votre disposition un questionnaire et/ou un guide de préparation de la séance.

À cela et en fonction du forfait choisi peuvent s’ajouter des séances de photo-thérapie où j’utiliserai les outils de photo-thérapie pour aller encore plus loin dans la réparation de votre estime de vous, pour vous réconcilier avec votre image en libérant vos émotions.

Pour les personnes qui ont vraiment du mal à se regarder dans le miroir, qui n’aiment vraiment pas leur image, je conseille de commencer par la photo-thérapie. Cela vous permettra de vous accepter petit à petit, et la séance photo sera le bouquet final de la réappropriation de votre image.

De la même façon, si vous êtes intéressée à la fois par la photo-thérapie et la séance de photographie thérapeutique, je conseille de commencer d’abord par la photo-thérapie et de réaliser une séance photo à la fin, pour marquer le moment où vous avez appris à vous accepter. Et pour une expérience vraiment totale, vous pourrez opter pour quelques séances de photo-thérapie suivies de la journée ESTIM.

La séance de photographie thérapeutique, c’est bien plus qu’une séance photo, c’est une expérience ! Pour s’accepter, pour se sentir belle, pour enfin oser être soi-même, pour se dépasser, pour changer son regard sur soi, pour être fière de soi !

Mes séances de photographie thérapeutique sont conçues dans le respect de la charte ESTIM.

JJJ11_favicon1-100px

 

 

 

 

 

 

 

 

La photo-thérapie pour libérer ses émotions

> Qu’est-ce que la photo-thérapie ? (définition)

La photo-thérapie est une thérapie psycho-corporelle qui utilise l’image et la photographie pour aider la personne à mieux s’accepter, pour changer le regarde qu’on porte sur soi. Elle utilise l’image pour libérer les émotions dites négatives et les dépasser. C’est un travail sur l’émotionnel lié au corps. La photo-thérapie ne se substitue pas à une psychothérapie mais vient plutôt en complément d’un travail sur soi.

La photographie déclenche des émotions très fortes qui ne passent pas par le filtre du mental. Je vous propose un espace de bienveillance et de non-jugement lors des séances, pour que vous puissiez dire l’indicible, pour que vous puissiez vous autoriser à vivre votre émotion, pour informer votre cerveau que vous pouvez avancer. En dépassant les résistances (filtres) du mental, la photo-thérapie laisse émerger les émotions de la personne pour les identifier, les accepter pour ensuite pouvoir s’en libérer et se réapproprier son corps et son image, pour s’aimer progressivement sans conditions. C’est un travail de visualisation, d’introspection, de compréhension, et d’acceptation.

 

> Quelles sont les approches en photo-thérapie ?

 

Chaque photo-thérapeute aborde ses séances d’une manière différente. Pour ma part, je préfère y aller en douceur. Même si dans la vie de tous les jours je suis plutôt extravertie et vive, je suis beaucoup plus douce pendant les séances où j’utilise les outils de photo-thérapie. C’est la même chose lors de mes séances photo boudoir d’ailleurs.

Je vais vous accompagner, grâce aux outils de photo-thérapie, à vous trouver belle, à faire face à vous-même, à vous accepter sans vous juger. N’étant pas psychologue (mais si un jour je reprends des études, il y a de fortes chances que ce soit dans ce domaine, car c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup) ni psycho-thérapeute, je ne réalise pas de photo-thérapie seule. J’utilise simplement les outils en complément d’une séance photo.

photo thérapeutique à montréal

> Comment ça fonctionne ?

J’utilise plusieurs outils pour les séances de photo-thérapie :

  • le diagnostic : pour que je puisse comprendre votre problématique et voir comment nous allons pouvoir travailler ensemble sur celle-ci lors des prochaines séances de photo-thérapie
  • la visualisation émotionnelle : pour comprendre les enjeux de cette problématique, connaître le bénéfice secondaire qu’elle peut parfois cacher
  • le portrait thérapeutique : ce n’est pas du tout un portrait artistique comme je peux le proposer dans le cadre d’une séance photo boudoir. Ce portrait sert de support pour analyser vos émotions et sera un témoin de vos avancées (lorsqu’il y a plusieurs portraits thérapeutiques). Il est également possible de travailler à partir d’un autoportrait.
  • le travail du corps au miroir : pour que vous puissiez observer votre corps, littéralement de haut en bas et de bas en haut, pour qu’on voie les émotions qui en ressortent et qu’on essaye ensemble de les comprendre et vous en libérer
  • le reportage thérapeutique : pour vous suivre dans un moment de votre quotidien et en garder une trace. Il ne s’agit pas de sublimer mais de témoigner de quelque chose.
  • l’écriture thérapeutique : pour libérer vos émotions d’une autre façon

La plupart de ces outils peuvent être utilisés en visio, sauf le portrait thérapeutique (on utilisera alors l’autoportrait) et le travail du corps au miroir.

JJJ11_favicon1-100px

> Pour qui ? À qui s’adressent la photo-thérapie et la photographie thérapeutique ?

J’ai choisi, pour des raisons qui me sont propres, de travailler uniquement avec les femmes ou avec les couples.

 

Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à faire une séance de photographie thérapeutique ou de la photo-thérapie ?

  • complexes, estime de soi, trouble de la confiance en soi liée au corps

  • traumatisme ou violences (conjugales, sexuelles, psychologiques) (la plupart du temps en complément d’un travail psychologique)

  • envie voir la vie de manière positive

  • troubles de la sexualité ou besoin de renouer avec son/sa partenaire

  • changements (volontaires ou non) de morphologie (prise ou perte de poids, troubles alimentaires)

  • besoin de se reconnaître en regardant dans le miroir

  • soutien face à la maladie et aux traitements

  • mémoire traumatique

  • changement de vie

  • burn-out

  • besoin de se dépasser, coup de boost, shot de confiance en soi

  • réparation des blessures ou libération des blocages émotionnels

  • s’offrir un moment pour soi, tout simplement

  • célébrer une victoire

Et si c’était à votre tour de penser un peu à vous et de reprendre le pouvoir sur vos complexes ?

JJJ11_favicon1-100px